15 octobre 2020

Edito de Thierry MARCHAL, Secrétaire général de la FDSEA

 

 

Construisons notre avenir ensemble : rendez-vous aux AG cantonales !

 

Le 16 mars dernier, à peine passé le moment de stupéfaction lié à l’annonce du confinement et à la quasi mise à l’arrêt de l’économie française, nous nous sommes activés dans nos fermes pour assurer la production de l’alimentation de nos concitoyens. Comme nos entreprises agricoles, la FDSEA est restée sur le pont, totalement mobilisée pour défendre les intérêts de ses adhérents et pour délivrer une information décryptée la plus réactive possible. Peu importe le contexte, toutes les « machines » politiques, économiques, administratives… continuent d’avancer ; c’est une absolue nécessité de continuer à nous défendre et à porter nos messages. Nos détracteurs n’ont jamais arrêté ! Les débats politiques actuels sur le bien-être animal sont littéralement destructeurs. Comment un député de la nation, médaille de Fields, peut-il faire croire aux Français que l’élevage doit se faire en plein air parce qu’il pense avoir élevé trois poules et quatre lapins au fond de son jardin ? Comme Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse et agriculteur, l’a rétorqué à Cédric Villani, ce n’est pas parce que tous les Français ont fait des mathématiques en primaire qu’ils sont aujourd’hui mathématiciens… Sur la PAC, sur les phytos, ce sont exactement les mêmes procédés de déstabilisation de nos entreprises par une manipulation de nos concitoyens. Face à ces lames de fond, sans une puissante défense collective, notre activité est gravement menacée. Notre réseau syndical agit comme une digue. Il n’arrête pas toutes les vagues, mais beaucoup s’y brisent.

 

Au regard des enjeux, le Conseil d’administration de la FDSEA a considéré qu’il était essentiel de diffuser le plus largement possible aux adhérents nos orientations et notre ligne politique. Pour cela, nous avons décidé d’organiser la présentation du rapport d’orientation 2020 de la FDSEA sous forme de débat diffusé Youtube le 21 septembre dernier. L’exercice vidéo n’était pas facile pour les agriculteurs et responsables que nous sommes, mais nous étions heureux d’avoir relevé le défi, et surtout d’avoir tout mis en œuvre pour partager avec vous les grands axes de travail de la FDSEA. Oui, nous voulons plus de liberté et plus d’autonomie pour nos entreprises agricoles ! Les diktats que tentent de nous imposer d’autres acteurs économiques des filières, mais aussi les politiques publiques – nationales, régionales ou locales, sont inacceptables. Par la formation, par le renforcement de notre poids dans les filières, par la (re)prise en main de la première mise en marché de nos productions, par notre réseau syndical, nous avons collectivement la force de porter notre liberté d’entreprendre.

 

Notre rapport d’orientation pose des bases de réflexions et d’actions que le Conseil d’administration vous propose de poursuivre en assemblée générale cantonale. Des chantiers sont d’ores et déjà en route à la FDSEA. Mais il y a beaucoup de choses à imaginer et à réaliser ensemble pour rester autonomes et décideurs des orientations de nos entreprises. Venez en Assemblée générale cantonale débattre des orientations et construire nos actions de demain ! Plus nous serons nombreux à apporter notre pierre à l’édifice, plus nous porterons ensemble de grandes ambitions pour les agricultrices et agriculteurs du Finistère ! La FDSEA, c’est chacun d’entre vous, c’est nous, pour la défense de nos intérêts collectifs et individuels, et pour porter ensemble notre liberté d’entreprendre !